• Continuons avec vous

Rénovation du réfectoire du collège Montjoie et étude d’un second collège à Saran : où en est-on ?

La tribune de notre groupe d'élu-e-s dans le magazine municipal de novembre 2022 est consacrée au(x) collège(s) dans notre ville.

Vue aérienne de Saran (au centre, l'ancien aérodrome, propriété du Conseil Départemental).



"Lors de la session départementale du 20 octobre, Mathieu Gallois, Conseiller départemental et membre de notre groupe est intervenu quant à la situation du Collège Montjoie dont le nombre d’élève ne cesse de progresser (569) tout comme le nombre de demi-pensionnaires (313).


Lors d’une rencontre précédente entre le Président du Conseil Départemental, Maryvonne Hautin et Mathieu Gallois en octobre 2021, tout le monde avait convenu que le restaurant scolaire nécessitait de lourds travaux et que cela devenait une priorité. Or à ce jour, nous ne voyons rien venir. Le bâtiment subit de nombreuses fuites que ce soit dans la cuisine ou dans la salle de restauration où des seaux sont installés lors d’intempéries...


Où en sont les réflexions ou programmations de travaux concernant cette demi-pension qui n’est plus adaptée aux effectifs ? Les conditions d’accueil des élèves ne sont pas dignes de ce nom, tout comme les conditions de travail compliquées pour les agents. À ce jour, nous n’avons pas de réponse.


Il devient plus que nécessaire qu’une réflexion globale soit apportée sur ce collège, sur les bâtiments, sur la cour, mais également sur la nécessité d’un second établissement sur notre commune. Une étude devait être produite par les services du Département. Où en est-elle ?


Orléans Métropole contribue au développement de Saran sur l’ancien site Quelle ainsi que le Département du Loiret sur les Portes du Loiret. De plus, avec le développement à venir du secteur des Groues, le Collège Jean-Pelletier va certainement devoir accueillir de nouveaux élèves. Les collégiens saranais scolarisés aujourd’hui dans ce collège (31 % des effectifs environ) pourraient ainsi effectuer leur scolarité à Saran.


De son côté, la ville prend d’ailleurs ses responsabilités en engageant la construction d’un nouveau groupe scolaire, et en rénovant ses équipements sportifs dont certains bénéficient au collège de façon très régulière.


Le Conseil départemental, propriétaire du foncier sur les Portes du Loiret, peut utiliser une de ses parcelles pour ce collège. Ainsi dans cette ZAC, avec du logement, des activités économiques et des services liés à la santé, et un équipement public comme cela était prévu dans les premiers projets, on aurait un quartier avec une réelle mixité.


Bien entendu, il ne s’agit pas d’opposer le besoin de collège à Ormes à celui de Saran. Le collège d’Ingré qui les accueille a vécu plusieurs agrandissements depuis sa création et arrive à saturation.


Saran est la seule commune de notre département de plus de 13 000 habitants à ne bénéficier que d’un seul collège. Attachés aux établissements à taille humaine pour le bien-être des professeurs, des personnels et bien entendu celui des élèves, nous nous opposerons à l’augmentation de la capacité d’accueil de l’actuel collège à 700 voire 750 élèves."



Les élues et élus de la majorité municipale : Julien BADONI, Thierry BERTHÉLÉMY, Patricia BIKONDI, Alexis BOCHE, Fabrice BOISSET, Khaled BOUCHAJRA, Gwennaëlle BOUCHER, Aziza CHAÏR, Marie DE CARVALHO, Philippe DOLBEAULT, Sylvie DUBOIS, Nadia EL OUAROUDI, Christian FROMENTIN, Mathieu GALLOIS, Armelle GELOT, Catherine HAMON, Maryvonne HAUTIN, Marie-Lise LALOUE-BIGOT, François MAMET, Fanny PRÉVOT, Olivier RENOU, Evelyne RALUY-SAVOY, José SANTIAGO, Josette SICAULT, Romain SUZZARINI, Jean-Paul VANNEAU, Claude VANTHOURENHOUT et Hoirda ZAGHOUANI.


78 vues

Posts récents

Voir tout