• Continuons avec vous

Pourquoi cette abstention croissante aux élections ?

A quelques mois des élections présidentielles puis législatives, la tribune de notre groupe publiée dans le bulletin municipal de février 2022 est consacrée au "premier parti de France", les abstentionnistes.

Une carte électorale présentée dans un bureau de vote (photo : Ministère de l'Intérieur).



La baisse de la participation électorale est une triste constante de la vie politique française depuis le milieu des années 80. Ce mouvement de fond s’est même aggravé lors des dernières élections en 2020 et 2021 avec la crise du Covid.


Mais, plus qu’un désintérêt pour la politique en général, les citoyen-ne-s semblent surtout dénoncer l’impuissance des politiques à résoudre les problèmes économiques, sociaux et maintenant climatiques.


Deux évènements ont fortement contribué à donner ce sentiment aux électeurs et électrices que leur vote serait sans impact. C’est, d’une part, le « tournant de la rigueur » en 1983 et le reniement des engagements progressistes qui avaient porté François Mitterrand à la présidence de la République deux ans plus tôt. C’est, d’autre part, en 2007, Nicolas Sarkozy qui fait approuver le traité européen ultra-libéral de Lisbonne par le Parlement, pourtant rejeté deux ans auparavant par référendum avec 70% de votant-e-s (54,7% de Non en France et 60% à Saran).


La « grève des urnes » sanctionne donc aussi une succession d’alternances sans changements majeurs et la poursuite des mêmes grandes orientations au sommet de l’Etat depuis près de 40 ans.


Le poids excessif de l’élection présidentielle sous la Ve République nuit à la participation électorale aux scrutins législatifs comme locaux et finalement, au fonctionnement même de notre démocratie. Sera-ce encore le cas cette année ?



Notre ligne de conduite : tenir ses engagements et associer les citoyen-ne-s à la vie municipale !


Comme annoncé dans notre programme et malgré la crise sanitaire et ses conséquences, la construction d’une nouvelle école aux Parrières va bientôt débuter. Ce 4e groupe scolaire de 12 classes, situé au centre du territoire communal, va accompagner le dynamisme démographique de notre ville, tout en favorisant la réussite éducative et en limitant certains déplacements quotidiens.


De même, la concertation se poursuit avec les habitant-e-s pour réaménager l’actuel Centre-Bourg. Enfin, un budget participatif, doté de 100 000€ de crédits, vient d’être mis en place pour vous permettre de proposer des projets d’intérêt général.


Pour nous, faire vivre la démocratie, c’est élire ses représentant-e-s, mais c’est aussi pouvoir participer à l’élaboration de choix collectifs.



Les élues et élus de la majorité municipale : Julien BADONI, Thierry BERTHÉLÉMY, Patricia BIKONDI, Alexis BOCHE, Fabrice BOISSET, Khaled BOUCHAJRA, Gwennaëlle BOUCHER, Aziza CHAÏR, Marie DE CARVALHO, Philippe DOLBEAULT, Sylvie DUBOIS, Nadia EL OUAROUDI, Christian FROMENTIN, Mathieu GALLOIS, Armelle GELOT, Angèle GUILLAUMIN, Catherine HAMON, Maryvonne HAUTIN, Marie-Lise LALOUE-BIGOT, François MAMET, Fanny PRÉVOT, Olivier RENOU, Evelyne RALUY-SAVOY, José SANTIAGO, Josette SICAULT, Romain SUZZARINI, Jean-Paul VANNEAU et Hoirda ZAGHOUANI.



42 vues