• Continuons avec vous

Il y a un peu plus d’un an, débutait le premier confinement...

Cela fait donc presque 14 mois que nous subissons la pandémie du Covid-19 et ses terribles conséquences sur la santé, l'économie, la vie sociale et les libertés publiques. Après la pénurie de masques et de gel, c'est maintenant le manque de vaccins qui pose à nouveau la question de la réindustrialisation de notre pays.

(photo d'illustration : Freepik)


Tel est le thème d'une partie de la tribune de notre groupe qui sera publiée dans le "Repères" de mai 2021 :



Aujourd’hui, presque 14 mois plus tard, incertitudes et pénurie sont malheureusement toujours de mise. Après le manque de masques et de gel au printemps dernier, nous sommes maintenant dans l’attente d’une vaccination de toutes les personnes qui le souhaitent.


Le gouvernement s’est bien gardé de concrétiser la réindustrialisation du pays tant annoncée et les services publics, à commencer par les hôpitaux, sont soigneusement préservés de toute relance.


Par contre, le gouvernement persiste à vouloir baisser les allocations chômage tout en distribuant des milliards à des grandes groupes privés, sans fixer de contreparties en matière d’emploi et de transition climatique.


Heureusement, la ville a répondu « présente ! » dès le début de la crise sanitaire : distribution massive de masques, bons alimentaires, gel des tarifs de la cantine, de la périscolaire et du portage des repas à domicile, aide financière exceptionnelle pour tous les étudiantes et étudiants, soutien financier aux acteurs culturels comme aux associations... Employé-e-s et élu-e-s ont à cœur de remplir leurs missions au service de la population en cette période si difficile.


Malgré la pandémie, nous avons aussi voulu continuer à échanger avec vous. Les habituelles réunions de quartiers sont impossibles ? Voici « Parlons Saran », des rencontres en plein air sous tentes, des ballades dans les différents quartiers et même, des directs numériques réguliers.


Maintenir ce fort lien de proximité avec les habitants est aussi nécessaire pour préparer la sortie de la crise sanitaire.



Julien BADONI et Alexis BOCHE,

conseillers municipaux de la majorité municipale

16 vues

Posts récents

Voir tout