• Continuons avec vous

Pour une régie publique de l'eau et de l'assainissement !

Le 12 juillet prochain, le conseil d'Orléans Métropole décidera du futur mode de gestion de l’eau potable et de l’assainissement dans les 22 communes de l'agglomération. Face à l'absence de consultation préalable des conseils des communes concernées par le président d'Orléans Métropole, le conseil municipal de Saran a adopté ce 20 mai un vœu pour signifier son souhait d'une nouvelle régie publique sur le territoire communal.

Le château d'eau et l'usine de traitement de l'Orée de la forêt (photo : Continuons avec Vous pour Saran).



"Depuis le 1er janvier 2017, la gestion de l'eau est une compétence d'Orléans Métropole. Avec l'obligation de transférer cette compétence des communes vers la Métropole, la ville de Saran a été contrainte de dissoudre sa régie municipale d'eau potable créée en 1947.


Pourtant, la régie publique a fait ses preuves pendant des décennies, notamment en réalisant des investissements importants qui ont permis d'améliorer la qualité de l'eau potable. Ces dernières années, outre les remplacements des canalisations et branchements en plomb ou encore la mise en place de compteurs de télérelève, 2 forages ont été créés en forêt d'Orléans, ainsi qu'une station de traitement et un nouveau château d'eau. Ces investissements lourds étaient nécessaires face à la pollution agricole des nappes de Beauce au nord de la commune. Indispensables pour les générations futures, ces travaux ont pu être réalisés tout en maintenant une tarification des plus justes.


Car, en effet, l'eau est un bien commun qui ne devrait pas être considéré comme une marchandise. C'est un bien précieux qui va encore prendre de l'importance du fait des dérèglements climatiques à venir. Confier à des entreprises privées la gestion de cette ressource impliquerait d'inclure la rémunération des actionnaires dans le prix de vente des m3 d'eau consommés par les ménages. La gestion publique, au contraire, est garante de l'intérêt collectif, et la collectivité conserve ainsi la maîtrise totale de cette précieuse ressource.


De son côté, l'assainissement joue également un rôle essentiel dans la préservation de notre environnement. Le traitement des eaux usées se doit d'être sous contrôle public. Le risque de rejet d'eau polluée ou d'eau non traitée dans notre environnement ne peut être sous contrôle d'une entreprise privée dont l'objectif est de rémunérer ses actionnaires.


Tous les contrats et marchés en cours dans plusieurs communes de la Métropole prendront fin en décembre 2023. C'est l'occasion unique de créer une régie métropolitaine de l'eau potable et de l'assainissement. Une gestion totalement publique de l'eau et de l’assainissement est le seul mode de gestion qui garantit un contrôle politique et citoyen du petit cycle de l'eau : du captage, en passant par la distribution puis le traitement des eaux usées, et jusqu'au rejet dans le milieu naturel.


C'est pourquoi, le conseil municipal de Saran appelle au développement de régies publiques de l'eau et de l'assainissement, et demande le maintien de ce mode de gestion sur le territoire de Saran."





22 vues