top of page
  • Photo du rédacteurContinuons avec vous

Mails d'Orléans - Intervention de Mathieu Gallois au sujet des Boulevards historiques d'Orléans


Mathieu Gallois est intervenu lors du Conseil métropolitain du 6 avril 2023 au sujet de la restructuration des Mails d'Orléans. Retrouvez sa prise de parole.


Monsieur le Président, chers collègues,
Ce bilan qui nous est présenté est très conséquent et il représente un important travail de synthèse réalisé par les services qu’on ne peut que remercier.
Néanmoins, nous souhaitions intervenir car nous trouvons que le bilan de la concertation élude certaines interrogations qui nous semblent pourtant essentielles.
Le conseil municipal de Saran, réuni le 25 novembre dernier, avait pris une délibération, votée à l’unanimité du conseil d’ailleurs, dans laquelle nous faisions un certains nombre de remarques et état d’un certain nombre de regrets car nous avions bien compris que ce projet, de et pour la ville centre essentiellement, était devenu votre priorité Monsieur le président reléguant à on ne sait quand un certain nombre de projets communaux, notamment de voiries, dont le caractère d’urgence pour leur réfection et requalification pouvaient apparaître comme plus flagrant au vu de leur état par rapport au projet qui nous est présenté.
Nous faisions également un certain nombre de propositions :
- la gratuité de l’autoroute entre Saran et Olivet et de créer de nouvelles sorties supplémentaires sur le territoire métropolitain, notamment au niveau de Saint Pryvé Saint Mesmin, et ceci afin de réduire la circulation routière au sein d’Orléans
- que la requalification de cette voirie structurante pour l’agglomération soit réfléchie dans sa globalité, notamment en proposant des alternatives à la circulation automobile. Le renforcement du réseau de transport en commun doit nécessairement accompagner ce projet, notamment la création d’une ligne de transport en site propre à haut niveau de service pour le nord de l’agglomération et notamment à Saran
Je ne reviens pas sur le sentiment de main-mise de la ville centre sur les projets et de captation par celle-ci d’une très grande partie des finances de notre métropole, vous connaissez notre point de vue sur le sujet, nous avions alerté lors de la prise de vos nouvelles fonctions, nous le constatons aujourd’hui avec en plus une détérioration concernant la gouvernance, la place et le respect des communes.
Mais revenons à notre sujet, même si je ne m’en suis pas trop éloigné tout de même sur le fond.
Dans la délibération votée par le conseil municipal de Saran, nous nous interrogions sur l’impact de la circulation pendant les travaux et une fois les travaux réalisés.
En effet, durant la phase travaux, on nous indique simplement que le phasage permettra d’assurer en permanence un fonctionnement au moins partiel des mails avec un plan de circulation adapté.
Or nous avions exprimé de réelles inquiétudes vis à vis du report de flux de circulation sur d’autres axes structurant de la métropole. Cette condition nous semble être un prérequis avant tout projet. Il est trop simple de dire que les véhicules seront réorientés vers d’autres axes structurants. Cela revient à dire, on apaise les mails et on reporte la circulation sur d’autres axes.
Il aurait été plus logique de finaliser le travail de hiérarchisation des axes routiers de la métropole avant.
L’autre sujet concernait la continuité des transports en commun et notamment de la ligne de tram lors des travaux du centre bus et de Place d’Arc. Il y aura forcément une rupture le temps des travaux et ce sont les usagers des transports qui vont subir une gêne avec un tram qui ne reliera plus le nord et le sud de l’agglomération. La question pourra se poser d’ailleurs avec la trémie Jaurès et la continuité entre le centre ville et le Faubourg Madeleine.
Le projet des mails est peut-être louable, ce n’est tout de même pas l’urgence de notre Métropole au vu des besoins dans les 21 autres communes, notamment au nord avec des axes structurants importants et dégradés (RD2020, ancienne route de Chartres, rue de l’Orme au Coin, rue Passe Debout, rue Anatole Faucheux par exemple juste pour la commune de Saran). De nombreux élus aimeraient bien avoir autant de moyens de la métropole pour améliorer le cadre de vie, les voiries, l’espace public et donc le quotidien de leurs habitants et des salariés de nos territoires.
En ignorant tous ces problèmes, ce sujet apparaît malheureusement avant tout comme un projet d’embellissement d’Orléans avant d’être une réponse aux attentes, aux besoins, aux urgences émises par les autres communes et les habitants de notre métropole.
17 vues

Comments


bottom of page