• Continuons avec vous

La distribution des masques aux élèves a commencé dans les collèges Montjoie et Jean-Pelletier

Après les collégiens, la municipalité de Saran va, à la place de l'État, mettre à disposition deux masques par élève dans les écoles primaires de la commune.

La cour de l'école des Sablonnières (photo : Continuons avec Vous pour Saran).

Depuis ce lundi 9 novembre, la distribution de deux masques supplémentaires, lavables et fabriqués en France a commencé au sein du collège Montjoie de Saran. La ville a également adressé un stock de masques au collège Jean-Pelletier, situé sur Orléans mais qui accueille de jeunes Saranais.


Dans le même temps, la municipalité a passé commande de masques pour les enfants de 6 à 11 ans afin d'organiser dans les jours à venir la même opération dans les trois écoles primaires de la commune.


Au moment où une forte seconde vague de contamination s'abat sur le pays, la ville de Saran a souhaité contribuer à limiter la propagation du virus par cette dotation exceptionnelle en direction des enfants scolarisés dans la commune.


Toutefois, les collectivités locales ne devraient pas à avoir à se substituer à l'Etat pour ce qui a trait à la sécurité sanitaire de la population : il appartenait au gouvernement de doter massivement en masques dès la rentrée de septembre, les établissements scolaires et d'enseignement supérieur, afin d'y limiter le prévisible rebond pandémique.


Également, les difficultés d'apprentissage de nombreux élèves lors du confinement du printemps dernier et les fortes contraintes sanitaires annoncées pour la nouvelle année scolaire imposaient un recrutement estival supplémentaire d'enseignants et d'enseignantes en sollicitant notamment les personnes reçues sur listes complémentaires aux différents concours.


De la même manière, l'absence d'une campagne nationale de recrutement en milieu hospitalier et dans les EHPAD suite au déconfinement comme d'un plan d'urgence pour la réouverture, avant l'automne, d'une partie des nombreux lits fermés dans les services de réanimation des hôpitaux publics interrogent en cette période de semi-confinement.


Aujourd'hui, la mise en avant par le gouvernement de comportements individuels inadaptés dans la reprise de la pandémie lui permet de s'exonérer des conséquences de ces choix politiques déséquilibrés entre soutien à une partie de l'économie et protection de la santé humaine.


52 vues

Liste de large rassemblement, conduite par Maryvonne Hautin, maire sortante.

  • White Facebook Icon
  • Instagram
  • White Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube

© Continuons avec Vous pour Saran